Le forum d'échanges des Comités Feux de Forêts

Prévention des incendies de forêts dans la Zone de Défense Sud
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Derniers sujets
» rangers pointure 38??
Dim 16 Juin - 20:14 par specialk83

» présentation
Dim 16 Juin - 19:57 par specialk83

» L'eau, le feu et l'homme .
Ven 26 Oct - 19:51 par Rochette André

» On recrute !...
Jeu 18 Oct - 20:00 par Rochette André

» demande d'informations
Jeu 18 Oct - 19:38 par Rochette André

» INCROYABLE ! ....
Jeu 11 Oct - 12:07 par Rochette André

» C'est la "faute" à Prométhée !...
Jeu 11 Oct - 5:09 par Rochette André

» Vive les électrons libres !...
Sam 6 Oct - 1:52 par Rochette André

» VULCAIN, l'artisan des dieux !
Mar 2 Oct - 18:06 par Rochette André

Horloge
Liens
"L'information est source de partage, la cohésion signe de force...." Estelle, 22/08/07
 
 
Risque météorologique d’incendie
 
             
 
 
 

Partagez | 
 

 petit résumé

Aller en bas 
AuteurMessage
Estelle
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 440
Age : 36
CCFF d'appartenance : Cabriès
Date d'inscription : 04/03/2005

03042005
Messagepetit résumé

A discuter si imprécisions ou erreurs, mais, voici un court "résumé" d'un stage AFPS passé en 2003 :



I) La protection (sur accident)

But : prévenir les risques, éviter le sur-risque
1) se protéger nous même
2) protéger la victime
3) protéger les spectateurs curieux

Comment protéger :
- en cas d’accident ?
 signalisation, avertissement
si on est en voiture : on place le véhicule 200 à 300m
si on est à pied (et à plusieurs !), on se place en amont et en aval de l’accident, derrière les barrières de sécurité si il y en a.

- en cas de câble électrique ?
se placer à l’extérieur du câble, ou faire un chaîne avec les spectateurs (faut bien qu’ils servent à quelque chose !), afin d’éviter que les personnes passent dessus.

- dans un appart ?
en cas de pb électrique : couper le compteur et si on ne le trouve pas, débrancher la prise (attention aux risques d’électrocution)

- si danger immédiat prévisible ?
ex : ligne de chemin de fer... il faut dégager la victime du lieu de l’accident (NB : c’est le seul cas où on la déplace !) mais toute fois sans mettre notre vie en danger.

Pour dégager une personne
Deux possibilités :
- par les chevilles (on prend, on se redresse, et on tire... tant pis pour la tête ! de toute façon, elle est dans le prolongement du corps, donc ça craint pas trop)
- par les poignets (l’avantage est que la tête ne touche pas le sol)

II) L’alerte

Par téléphone :
- le 18 : les pompiers
- le 15 : le samu (fonctionne sur portable !)
- le 112 : les secours européens
Par les bornes sur l’autoroute

Quoi dire ?
- le lieu exact (autoroute..., sans oublier le sens !)
- nombre de victimes
- nature de l’accident
- état des victimes
- gestes déjà effectués
- Nom, prénom et numéro de téléphone d’où on appelle (pour éviter les canulars)
- on demande si on peut raccrocher

Les autres moyens d’alerte lors d’un danger chimique ou nucléaire (voire aussi dans certaines communes en cas d’incendie... chaque danger ayant son code) par la sirène (testée à 50% de sa puissance, en générale à 12h00 du premier mercredi du mois)
En cas d’alerte de ce type :
- se mettre dans une structure dure
- calfeutrer si c’est possible
- ne pas téléphoner avec un portable (et même avec le fixe !) pour ne pas encombrer les lignes
- écouter la radio

III) Porter les premiers secours

1) cas d’une victime qui saigne
si hémorragie externe sur un membre (hémorragie = grosse perte de sang en « jet »  rupture d’une artère):
- comprimer fortement la blessure (s’il n’y a pas de corps étranger). Il est préférable d’avoir des gants, dans le cas échéant, on peut prendre un sac plastique. Mais il vaut mieux être 2 afin qu’une personne puisse donner l’alerte. Sinon, il faut faire un tampon relaie avec un paquet de mouchoir et un morceau de tissu par exemple (éviter les ceintures, ça tient pas bien) afin de pouvoir se libérer et aller donner l’alerte
- sinon, faire un point de compression... (i.e. compresser l’artère située juste au dessus de la blessure) et ne plus le lâcher jusqu’à l’arrivée des secours ! (ça peut durer longtemps !) Si on doit lâcher pour donner l’alerte, on fait un garrot (mais attention, ce doit être le dernier recours, car le membre n’est alors plus oxygéné et peut dépérir)
De même, si la plaie est trop longue, il faut faire un point de compression
Dans tous les cas, il ne faut pas oublier de rassurer la victime, de lui parler, de lui dire ce que l’on fait... de la couvrir et vérifier son pouls.

Si hémorragie interne, hémorragie ressortant par les orifices naturels :
On ne peut rien faire... sauf mettre la tête en arrière quand c’est par la bouche, et mettre la tête en avant et compression du nez, quand c’est par le nez.

NB :
- lors d’une hémorragie de la carotide (artère du cou), une personne se vide de son sang en 60 secondes ; lors d’une hémorragie à la jambe, il faut environ 1mn30
- un saignement au crâne est toujours impressionnant, mais jamais bien grave
- lors d’un point de compression ou d’un garrot, des toxines s’accumulent dans le membre inoxygéné et peuvent, si le point est relâché, provoquer un arrêt cardiaque
- on peut pratiquer des garrots lorsqu’on a affaire à plusieurs victimes
- si on est contaminé par du vomis ou du sang, on doit aussi aller aux urgences !

2) cas d’une personne qui s’étouffe
Signaux : une personne qui s’étouffe porte en général les mains à sa gorge et ne peut pas crier.
Pour désobstruer : on place une main sur le thorax de la personne, on la fait se pencher un peu à l’avant et on donne cinq tapes dan le dos (x3).
Si ça ne marche pas, on se place derrière et on appuie sur le haut de l’estomac.
Puis on appelle un médecin.

3) Cas d’une personne inconsciente (qui ne peut pas répondre à un ordre simple)
On la place en position latérale de sécurité (PLS)

NB :
- faut vérifier si elle respire avant de la mettre en PLS
- pour une femme enceinte doit être basculée du coté gauche (coté droit => compression d’un artère alimentant le fœtus)
- cette position est aussi valable pour les bébés
- test de conscience pour un bébé : claque des mains au dessus de lui, chatouille des pieds

4) cas d’une personne inconsciente qui ne respire plus
Test de respiration : on place sa joue prés du nez de la personne tout en regardant sa cage thoracique  si aucun souffle ni de mouvements respiratoires => arrêt respiratoire
Si pas de respiration, on insuffle...

5) cas d’une personne inconsciente avec arrêt cardio-respiratoire
Test de respiration + test cardiaque : on fait 1 insufflation et on écoute s’il y a un râle : si râle => pas d’arret cardiaque, si pas de râle => arrêt cardiaque. (on peut aussi tester le pouls au niveau du cou ou du poignet)
Si arrêt cardio-respiratoire : 2 insufflations et 15 massages (x3)
On va ensuite prévenir et on recommence jusqu’à l’arrivée des secours (avec vérification toute les 2mn de la respiration et du cœur).

6) cas d’une personne faisant un mal-aise
= personne mal mais consciente
Il faut lui poser quatre questions :
- depuis combien de temps elle est dans cet état
- est-ce la première fois
- as-t-elle un traitement
- si déjà hospitalisée pour ce genre de malaise
Ensuite, on appelle le 15 (Samu de préférence pour avoir un médecin au téléphone) à qui on décrit l’état physique de la personne, le type de douleur et on lui donne les réponses aux questions + le lieu, etc (cf. ci-dessus)
Le médecin peut donner une marche à suivre (à ce moment, c’est lui qui prend la responsabilité des actes).
Si la victime demande un sucre, il faut le lui mettre dans la main (et non dans la bouche !) => c’est la victime qui prend la responsabilité de ses actes. Idem si la victime demande sa Ventoline®... (sinon, on risque une peine de 5ans de prison ferme !)

Quand une personne a un problème à la poitrine (respiration ou douleur...), il faut la placer en position demi-assise mais pas sur une chaise (risque de chute). Il faut se mettre derrière et lui parler.

NB : ne jamais faire boire une victime (même si elle le demande !)

7) cas des plaies et brûlures
Plaie simple : coupure dont les bords sont réguliers et qui n’est pas souillée par des détritus (et peu profonde).
Il faut nettoyer avec de l’eau et du savon (de Marseille  ) ou produit type eau oxygénée (produits incolores) et lui faire un pansement.
Il faut aussi poser une question : vacciné contre le tétanos ?
Enfin, il faut conseiller d’aller voir un médecin si la plaie devient rouge et chaude.

Plaie grave : plaie souillée, à bords irréguliers sans saignement ; plaie prés des ouvertures du corps ; plaie à arme blanche... traitement idem plaie simple... mais appeler les secours !
- si plaie au thorax : personne en position demi-assise
- si la plaie a touché un poumon (mousse) il faut mettre une compresse sur la plaie (pour protéger) mais pas de pansement
- si plaie dans l’abdomen : mettre la personne allongée avec les jambes relevées
- si plaie aux yeux : mettre la personne allongée et lui bloquer la tête entre les mains (et lui demander de garder les yeux fermés (afin d’éviter qu’elle les bouge trop et d’amplifier la plaie)

Brûlure simple : brûlure qui ne dépasse pas la moitié de la paume de la main (en taille... car une brûlure à la main est considérée comme grave à cause de la proximité d’articulations), sans cloque ni couleur noire ; pas au niveau d’articulation ni des orifices naturels.
Il faut refroidir en faisant ruisseler de l’eau sur la brûlure (10 à 15 cm au dessus). Eau à 10-15°C, pendant 10 à 15 mn... (décidément l’intervalle 10 à 15 est à l’honneur !)
Poser une question : vacciné contre le tétanos ?
Conseiller d’aller voir un médecin si la brûlure devient rouge...
NB : on peut lui passer de la Biaffine® sur la brûlure, mais il ne faut pas d’exposition au soleil après (effet loupe).

Brûlure grave : brûlure qui n’est pas simple !
Il faut refroidir jusqu’à l’arrivée des secours (et si possible, mettre le membre dans une bassine tout en continuant de faire couler l’eau).
Si la personne est brûlée entièrement, il faut la mettre sous une couverture de survie stérile.
On peut aussi utiliser du « Brule-stop » = compresse de froid avec produit anesthésiant  refroidit et protège en même temps.

Brûlure par ingestion : mettre la position en demi-assise ; ne pas faire vomir, ni boire.

Brûlure chimique : la victime doit se déshabiller seule (car si c’est nous qui le faisons, on se brûle aussi !). Il faut qu’elle se déshabille du haut vers le bas (pas faire passer les habits par la tête) et qu’elle reste sous la douche jusqu’à l’arrivée des secours.

Electrocution : pas grand-chose à faire, si ce n’est coupé le courrant !

NB :
- l’électrocution est considérée comme une brûlure (interne) puisque tous les organes qui sont sur le trajet du courrant sont brûlés
- un coup de soleil est considéré comme une brûlure grave

Cool cas d’un traumatisme
La seule chose que l’on puisse faire en AFPS est le maintien de la tête.



IV) Quelques éléments d’une trousse de secours

Pour nous : gants, « plastique » pour insufflation + Stérillum (=lave mains sans eau)
Pour nettoyer : eau oxygénée + sérum (en pissette)
Pour soigner : pansement, bandes
Pour brûlure : compresse « brule-stop »
Pour piqûre : Aspi-venin
Pour hémorragie : coussin hémostatique d’urgence (CHU), Coalgan (saignement du nez)
+ couverture de survie stérile
+sucre


Dernière édition par le Mar 5 Avr - 22:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 Sujets similaires

-
» Gandhi
» Aide pour un petit résumé
» Un petit résumé sur l'anatomie et l'organisme des serpents.
» petit craquage mais bien ciblé !
» L'histoire de petit Louis
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

petit résumé :: Commentaires

avatar
Re: petit résumé
Message le Dim 3 Avr - 19:35  Gildas
Ouah, impressionant !!! Très bon résumé, bravo
Mentholine : plutôt Ventoline je pense, si tu veux parler du médicament des asthmatiques
thumleft
avatar
Réponse au Petit résumé
Message le Dim 3 Avr - 22:57  ESPOSITO
Chère ESTELLE,
L'on ne peut pas faire de résumé dans les gestes de premiers secours.
Il faut avoir le geste REFLEXE au bon moment, et pour chaque situation il faut dérouler la séquence des gestes pour le motif décelé.

Ex: ventilation absente, (après avoir fait les gestes de la bascule de tête, d'avoir écouter jusqu'à 10 ''), il faut souffler DEUX fois, soit dans la bouche, soit dans le nez.etc.

Ex: saignement par la bouche (suspiscion hémorragie interne?)
victime conciente, lui faciliter l'écoulement, tête légèrement penchée.
victime inconsciente, qui respire, PLS.
J'ai lu avec attention ton résumé, on voit que tu t'interresses aux Premiers Secours, mais
il y aurait quelques situations à revoir, ex MCE Adulte, Enfant, Nourrisson.
C'est difficile de faire un recyclage par FORUM interposé, mais je pense pouvoir organiser
des recyclages dans le cadre des formations ADCCFF.
Je suis à votre disposition, voici mes coordonnées: tel/fax/rep= 04 42 66 30 99.
E-Mail= janvieresposito@hotmail.com
thumleft
avatar
Re: petit résumé
Message le Lun 4 Avr - 18:29  Gildas
Je pense que sur le forum on peut répondre à beaucoup de questions sur le secourisme et rafraichir la mémoire de personnes déjà formées. Il n'est evidemment pas pensable de penser pouvoir former des gens par forum interposé, comme tu le dis.
Par contre, au travers du résume d'Estelle, j'ai pu me remémorer des situations que l'on ne rencontre heureusement pas souvent.

La pratique est inévitable, les remises en mémoire sont indispensables !
avatar
Re: petit résumé
Message le Mar 5 Avr - 22:21  Estelle
J'ai tout à fait conscience des problèmes que pose un résumé, mais, il ne peut en aucun cas remplacer le stage... et ce n'est pas le but !

Il s'agit juste de faire un petit bilan de tout ce qui a été dit, pour ne pas oublier... pour se forcer à se remémorer ce qui a été dit... pour forcer un peu les réflèxes...
En fait, en ce qui me concerne, comme je l'ai précédemment dit, j'suis pas forcément très rapide à la mémorisation... et j'ai trouvé le stage de secourisme passionnant, mais très dense... et j'ai très vite oublié...

Et je pense qu'il y a des choses qui seraient importantes à rappeler...
Moi meme, j'ai été surprise à la relecture du résumé (car il est un peu vieux), et je m'aperçois de la complexité du problème...

Exposito, si tu penses que l'idée est pas bonne, ok... On oublie !
En tant que spécialiste, tu es bien mieux placé que moi pour pouvoir en juger.

Mais, dans tous les cas, serait-il possible alors de faire un petit mémento pour la vie de tous les jours (brulures, malaises, etc...)... qui peut etre particulièrement proche de nos missions (en particulier encadrement de festivités...?)

Enfin, tout ça pour dire que je crois qu'il y a des choses à faire... et qu'il faudrait essayer d'exploiter au maximum le forum pour partager nos connaissances...
Peut-etre que j'm'laisse un peu emporter par l' "élan de la jeunesse", mais, tous les moyens sont bons pour apprendre, surtout quand par ailleurs, on est ultra débordée comme moi !!!
avatar
Re: petit résumé
Message le Mar 5 Avr - 22:27  Gildas
Bon, c'est bien, ça fait causer !!! On a un spécialiste, une méga bonne volontée, on touille, on doit en sortir quelque chose de bon Twisted Evil
avatar
Re: petit résumé
Message le Mar 5 Avr - 22:38  Estelle
Oui !
Et je suis vraiment ravie que un "Spécialiste" soit sur le forum...
ça va permettre peut-etre de résoudre certaines zones d'ombre...

car en effet, les parties un peu moins claires du résumé sont celles que j'ai le moins comprises (Heureusement qu'il y avait Myriam...) lol

Mais, j'ai conscience que c'est le stage qui est le plus problématique à résumer, non seulement par la difficulté mais aussi parce qu'on ne peut pas remplacer de la pratique par du texte... Les réflèxes ne peuvent pas venir instinctivement, comme ça...

Mais, je pars du principe que, si on a assimilé quelque chose (et je dis bien "assimilé"), on peut éventuellement bien agir... car en fait, ce qui me fait le plus peur c'est de mal agir pour vouloir bien faire... Confused

Enfin, j'sais pas si je suis très claire...
Il faut dire que après 12h de boulot, j'suis plus très fraiche... I don't want that
avatar
Re: petit résumé
Message le Mar 5 Avr - 22:43  Gildas
Dure, la vie d'étudiant... mais tellement pire après Boulet
avatar
secourisme
Message le Mer 6 Avr - 1:00  ESPOSITO
Chère ESTELLE,
Lorsque l'on pense secourisme, il ne faut utiliser que les gestes autorisés.
Je dis toujours en commençant un cours:
"Il faut 8h00 pour apprendre les bons gestes, il faudrait 1 mois pour parler des gestes à ne pas faire."
Les gestes autorisés se font en pensant à la séquence du cas :OUI-NON.
Ex: la victime saigne sur le membre inférieur,et je suis tout seul.
y 'a t'il hémorragie NON, c'est donc une plaie à traiter.
OUI, (y'a t'il un objet à l'intérieur ou fracture ouverte= NON)
j'allonge la victime et j'appuie sur la plaie, j'appelle AU SECOURS.
OUi, (............d°.........................d°..............=OUI)
j'allonge la victime et je fais un point de compression dans le pli de l'aine, je regarde que le sang ne coule plus, j'appelle AU SECOURS.
A)Je suis toujours SEUL.
J'ai un portable OUI = Fastoche pour l'Alerte.
NON = Garrot, je cherche un moyen d'avertir ou de faire avertir.
B)Je ne suis plus tout seul, OUFF (3 fois ouff, cela décontracte)
Je maintiens le point de compression jusqu'à l'arrivée des secours qui prennent le relais.
Etc... Etc...
Je reste à ta disposition et surtout il faut te dire que ce que tu sait c'est mieux que celui qui ne sait rien.
Janvier. thumleft
avatar
Re: petit résumé
Message le Mer 6 Avr - 20:47  Estelle
Oui...
C'est sur que c'est beaucoup plus clair comme cela...
mais, tu parles de gestes "autorisés"... Certains parmi ceux que j'ai (avec Myriam) cité sont non autorisés ?
avatar
Re: petit résumé
Message le Mer 6 Avr - 22:35  myriam
Je voulais juste apporter une petite précision. C'est certain que la "théorie" et les meilleures explications "papier" ne remplaceront jamais la pratique! Cependant, avoir des "guides pratiques" sur papier peut être fort utile pour les gens comme moi qui ne pratiquons pas le secourisme au jour le jour!

Je vois moi par exemple au cours de mes études vétérinaires, j'apprends des gestes, des "recettes"... mais qq jours sans les pratiquer et je sens déjà la différence! et avoir un livre à porté de main dans ces cas là permet de "raffraichir la mémoire".

C'est dans ce sens là que ce "petit résumé" à été tapé à la suite du stage secourisme. Il était évident que nous allions oublier beaucoup en peu de temps et il est évident qu'au jour d'aujourd'hui, nous avons oublié les gestes précis. Mais relir ce petit résumé de temps à autre permet de raffraichir la mémoire et se souvenir de l'essentiel.

Ta présentation Esposito, en arbre décisionnel est une bonne idée et pourrait permettre d'avoir toujours sur soi de façon claire et rapide à consulter ce qu'il faut faire.

Je dirais donc que la pratique est essentielle, mais le lambda moyen aura peut être même pas une occasion dans sa vie d'être confronté à une situation d'urgence, à plus forte raison ne le sera-t-il pas non plus régulièrement. Et il ne peut pas non plus passer le secourisme une fois par mois pour s'entrainer et ne pas perdre la main... C'est là que les supports écrits ont leur utilité...
avatar
Re: petit résumé
Message le Jeu 7 Avr - 0:25  ESPOSITO
Chère ESTELLE,
Tout ce que tu as rédigé est vrai, mais il faut pratiquer les gestes.
1) La protection,le triangle de signalisation (ou une personne)150m minimum avant l'accident, le véhicule au moins à 150 m minimum une fois passé l'accident feux de détresse en fonction.
Faire cesser du fumer. couper le contact.
Si danger réel,immédiat (incendie du véhicule), extraire la victime et la mettre en sécurité.

Attention dans un appartement, on coupe le compteur s' il fait jour,car de nuit il est difficile de porter secours, il vaut mieux enlever la prise de l'appareil, si l'électrisation s'est faite par un appareil qui est en contact avec la victime.(attention si présence d'eau autour de la victime).

Victime électrisée doit être secourue, sera ranimée à la suite des gestes éffectués.
Victime électrocutée, c'est une victime ou nous aurons tout tenté, le médecin fera le constat de DC.

Danger réel, immédiat et non controlable, on dégage la victime en respectant lla méthode adéquate.( Dégt d'urgence).

Alerte par tél, ne pas oublier le 17, car un secouriste peu appeler Police ou Gendarmerie pour une RIXTE par exemple.

Tous les N° sont faisables par portable.

Attention les points de compressions se font à des endroits bien précis:
membre sup: avec le pouce en appuyant sur l'os, sur la face interne du bras,
membre infé: avec le poing, bras tendu ,au pli de l'aine,
au cou : à la base du cou, avec un pouce en appuyant vers la colonne vertébrale,

le GARROT sera posé sur le segment supérieur du membre atteint.

cas part: saignement du nez, compression sur la narine ( voire les deux), assis tête en avant, pendant au moins 5'.

la victime VOMIT du sang, elle sera installée en position assise ou 1/2 assise SI ELLE NE SUPPORTE PAS LA POSITION ALLONGEE.

Autres Hémo: Toute perte de sang inhabituelle par un orifice naturel nécessite d'allonger la victime, et de prendre contact avec un médecin.

HEMORRAGIES = NE JAMAIS DONNER A BOIRE.

Ne pense pas aux TOXINES, le temps qui va s'écouler ne devrait pas être long, la victime sera traitée en conséquence,(sauf si vous êtes deux , en plein milieu du désert, et je dirai que vous êtes des imprudents)

Les tapes dans le dos se font entre les 2 omoplates avec le plat de la main ouverte.

Méthode HEIMLICH, le poing sous le STERNUM, le dos de la main tourné vers le haut.

Pour mettre une personne en PLS ( qui ne saigne pas), il faut vérifier si elle respire,
on dégrafe col,cravatte, ceinture, on bascule doucement la tête en arrière(tu connais les gestes)

Dans tous les cas, lorsqu'on insuffle, il faut le faire DEUX fois.

On ne vérifie plus le pouls, si la personne TOUSSE, ou REAGIT lorsqu'on INSUFFLE, c'est que le COEUR BAT,
si elle ne REAGIT PAS, on attaque le MCE ( 15 massages - 2 insufflations ).

Attention avant de nettoyer une plaie, il faut se laver les mains.

Si plaie à l'abdomen, les cuisses seront FLECHIES pour détendre l'abdomen.( les mollets de la victimes sur le siège d'une chaise)

ATTENTION: brûlure: la surface de la brûlure se compare avec la paume de la main de la victime. si moins de la moitié,c'est une brûlure (simple), autre = grâve.

Brûlure GRAVE , on arrose 5' pas plus (pour éviter un refroidissement de la victime)
SIMPLE, on peut dépasser les 5'.

Brûlure chimique, avant d'arroser, il faut que la victime enlève ses chaussures immédiatement pour ne pas garder l'eau souillée du produit. Puis le plus gros étant enlevé, il peut se déshabiller tout en continuant l'arrosage.la victime doit être surveillée car elle peut faire un malaise.

Cas d'un traumatisme: la victime se plaint du dos, de la tête ou de la nuque, on fait un maintien tête, geste approprié avec les deux mains.
On parle à la victime, on surveille si écoulement de sang (oreilles,nez) on couvre.

Sur un COUP DE SOLEIL on arrose pas, on donne à boire de l'eau à température ambiante, pas d'eau glacée.

TROUSSE de SECOURS
des gants,
un masque jetable pour insufflations.
un liquide savon sans rinçer,
des uni-doses sérum phy ( pour nettoyer les yeux)
un spray désinfectant (pas de bouteilles)
un doseur eau oxygénée
des pansements tout prêt.
des compresses stériles individuelles.
un tube de biafine (si on a refroidi la brûlure)
quelques bandes VELPEAU ou GAZE pour maintenir la compresse
sparadrap anti-allergique
un C.H.U.T.
si pas de coalgan, gaze + eau oxygénée.
couverture survie 2 faces ( Mat et brillant) ou (OR et ARGENT)
pour garder la chaleur face MAT ou OR à l'extérieur,
pour se protéger de la chaleur BRILLANT ou ARGENT à l'extérieur.

Chère ESTELLE,
tu m'as fait travailler, mais le temps ne compte pas lorsqu'il y a une personne comme toi, qui porte autant d' interêt au secourisme.
En FRANCE, il n'y a que 6% de la population qui a donné de son temps pour apprendre les gestes de premiers secours.

Je reste attentif à tes remarques et questions.
Pourrais-je connaître le nom de l'organisme ,et celui du moniteur qui a animé la session.
Amitiés.
Janvier thumleft
avatar
Re: petit résumé
Message le Jeu 7 Avr - 20:02  Estelle
je suis bien triste que si peu de personnes s'en interessent...
Mais, je te remercie pour ton post, il est clair !

Sinon, pour le stage que j'ai passé, il va faloir que je retrouve la papier car de mémoire, je ne m'en souviens plus... Embarassed
Tout ce que je sais, c'est que je l'ai passé à Rognac avec la Croix Rouge...
avatar
secourisme
Message le Ven 8 Avr - 21:49  ESPOSITO
Chère ESTELLE,
J'ai reconnu un style dans tes rédactions, la forme aussi.
J'ai reconnu la CRF.
J'ai eu l'honneur de servir la CROIX ROUGE au niveau départemental, faisant parti de l'équipe pédagogique(1995-2003), sous la responsabilité d' instructeurs, nous avons formé des moniteurs, des secouristes CFAPSE, des CI (chef Intervention) et quelques centaines d'AFPS grand-public.
A bientôt.
Janvier.
avatar
Re: petit résumé
Message le Sam 9 Avr - 9:05  Estelle
Tout cela impose le respect...

Par contre, pour répondre plus amplement à ta question :
J'ai passé le stage le 11 octobre 2003 (mon attestation date du 13 avril 2004 ;-) )
Le formateur responsable de la session de formation s'appelle Monsieur B.... (enfin, du moins, c'est ce que je peut lire sur la signature de mon attestation...
avatar
Re: petit résumé
Message le Sam 9 Avr - 13:55  myriam
MonsieurS... Wink tout au moins, c'est sous ce nom là qu'il y a une signature sur l'attestation provisoire! Razz
avatar
Re: petit résumé
Message le Sam 9 Avr - 14:42  Estelle
Arg.. bien Myriam !
Je n'ai plus mon attestation provisoire j'crois.. Embarassed
je n'aurais donc jamais pu trouver ce nom. Rolling Eyes
Donc, on a enfin réussi à repondre à la question... lol
ça aura été dur :p
avatar
Re: petit résumé
Message le Sam 9 Avr - 15:03  ESPOSITO
Pierre S... c'est le Directeur Local de l'Urgence et du Secourisme de ROGNAC,
Aurélie B..., c'est son adjointe responsable des formations.
avatar
Re: petit résumé
Message le Sam 9 Avr - 19:26  Gildas
Vous m'excuserez de m'être permis de modifier vos messages précédents, mais je ne souhaite pas que l'on cite de noms propres sur le forum. En effet, il est accessible à tout le monde et nous n'avons pas l'autorisation de ces personnes pour faire figurer leurs noms. J'espère que vous ne m'en voudrez pas, de toutes façons je crois que vous aviez conclu sur ces connaissances communes ! Sinon, utilisez la fonction message privée "MP"
avatar
Re: petit résumé
Message le Dim 10 Avr - 11:07  Estelle
Ok...
Aucun souci... C'était pas pour mal...
Personnellement, je n'y avais pas pensé...
Mais, c'est normal, je comprends très bien !! Bad)
Re: petit résumé
Message   Contenu sponsorisé
 

petit résumé

Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum d'échanges des Comités Feux de Forêts :: La sécurité dans les CCFF :: Le secourisme-
Sauter vers: